Analyse des discours des minorités chrétiennes du Proche-Orient

Le « Centre de Recherches et de Publications de l’Orient Chrétien » est une institution de la Faculté des Sciences Religieuses de l’Université Saint-Joseph. Fondé, par décision du conseil de l’Université le 18 janvier 2012, il vise à promouvoir les études, la recherche scientifique, la documentation, l’édition et les publications, en vue d’aider les chrétiens d’Orient à mieux se connaître, à mieux connaître leur patrimoine et à le faire connaître autour d’eux. Cet objectif se réalisera par la recherche que le Centre mène pour mettre en valeur les expressions contemporaines de la foi chrétienne dans le contexte arabe et oriental, afin d’entrer en interaction avec les réalités religieuses musulmanes et juives, et de s’ouvrir aux autres traditions culturelles et religieuses, tant orientales qu’occidentales.

Le Moyen-Orient a constamment connu des périodes de crise dues à la diversité constitutive de son tissu socioreligieux et aux multiples bouleversements politiques et militaires de son histoire, surtout contemporaine. Les chrétiens qui en sont une composante constitutive, étaient toujours amenés à se poser des questions concernant leur identité, et donc, des questions concernant le rôle qu’il désire avoir, confronté à celui qui leur est assigné de par leur présence dans cet Orient pluraliste de facto et « unitiste » de jure, dans lequel ils deviennent de plus en plus minoritaires.

Descriptif :

Le discours qu’ils tiennent n’est pas homogène, du fait de la diversité des habitus historiques… et des diversités des contextes des pays en question. Il reflète le tiraillement qu’ils connaissent face aux événements. Que dire de ce discours ? Quelles en sont les constantes? Comment reflète-t-il la relecture que les chrétiens font de leur présence dans ce milieu et à la lumière de leur foi ?

Ce projet qui utilisera des méthodes scientifiques dans la collecte des données, tout en se limitant au discours des instances officielles, religieuses soient-elles, politiques ou culturelles, voudra en avoir une approche analytique, objective et sereine. Pour cela, il poursuivra les étapes d’une méthode rigoureusement scientifique, en privilégiant les méthodes des sciences sociales. Le projet se trouve maintenant au début de sa phase exploratoire. Cette phase se déroulera, en plus du « brain storming » que le comité directeur est en train de réaliser, dans l’organisation de deux événements de nature académique, à savoir une table-ronde de lancement du projet, le jeudi 19 avril et un colloque international en janvier 2013, tous les deux se tiendront dans les locaux de l’USJ à Beyrouth, au Campus des Sciences Humaines.

Enfin, nous espérons que ce projet apportera l’aide nécessaire à une meilleure relecture théologique et ecclésiale de l’importance de la présence des chrétiens et de leur rôle au Moyen-Orient, en vue d’une construction, dans une citoyenneté respectueuse de la diversité, d’un Orient pacifié à l’abri des conflits.

Comité directeur de la Recherche

  • P. Nagi Edelby (Responsable)
  • P. Salim Daccache, sj
  • Mme Roula Khoury- Abou Habib
  • Dr Samir Khoury
  • Mme Wadad Wazen Gergy

Print Friendly